Image default

4 question à se poser avant de faire le Tour du Mont Blanc

Vous envisagez de partir à la découverte du massif du Mont Blanc ?

C’est une aventure qui vous présage de merveilleux souvenirs, mais avant de planifier votre voyage, voici une réponse claire aux 4 questions essentielles à vous poser avant de partir faire le Tour du plus haut sommet d’Europe de l’Ouest !

1 – Quel itinéraire de trekking faire ?

Tout d’abord, vous devez définir l’itinéraire de trekking que vous souhaitez effectuer !

En effet, une multitude d’itinéraires sont envisageables pour arpenter le Tour du Mont Blanc, car le célèbre Toit de l’Europe a plus d’un trésor à vous offrir.

S’il s’agit de votre premier trek, nous vous recommandons de privilégier un itinéraire court au cours duquel vous pourrez dormir dans des refuges pour plus de confort. En faisant le Tour du Mont Blanc accompagné, vous vous initieriez à la randonnée itinérante de la meilleure manière.

Vous pourrez augmenter le niveau par la suite lors de votre prochain trekking et envisager le bivouac si c’est une alternative pour le couchage qui vous intéresse.

Enfin, assurez-vous que la distance à parcourir ainsi que le dénivelé de l’itinéraire choisi sont en adéquation avec votre état de santé et votre condition physique.

Voici quelques exemples d’itinéraire que vous pouvez envisager :

  • Le Tour du Mont Blanc en 5 jours : de Courmayeur à Chamonix, traverserez 3 pays et découvrez des paysages aussi splendides que différents. Le tout avec un sac léger et en profitant de refuges de montagnes confortables sur l’ensemble de votre itinéraire.
  • Le Tour du Mont Blanc en 7 jours : une boucle plus complète que la précédente, qui vous permettra d’apprécier le plus haut sommer des Alpes sous tous les angles, ainsi que de prendre davantage le temps de considérer toutes les petites merveilles qui l’entourent.

Toujours accompagné d’un sac à dos léger et de refuges confortables tout au long de l’itinéraire dans lesquels vous reposez.

À noter : La version la plus classique, la boucle complète, dure 10 jours.

2 – Quelle est la meilleure période de l’année ?

Mont Blanc
Mont Blanc

Maintenant que vous savez quel parcours effectuer, vous devez décider à quel moment le débuter !

Et la réponse à cette question dépend fondamentalement de la saisonnalité de la météo.

Voilà les 3 périodes que nous vous recommandons pour vous assurer d’effectuer le Tour du Mont Blanc dans de bonnes conditions :

  1. En juin et au début de juillet : aux prémisses de l’été, les sentiers ne sont pas encore trop fréquentés. Vous profiterez d’une floraison intense, mais certains passages en altitude risquent d’être encore bloqués par la neige.
  2. De mi-juillet à mi août : pendant l’été, c’est là que vous trouverez le plus de monde ! Cependant, c’est l’occasion parfaite de faire la rencontre d’autres randonneurs. Les journées sont longues et le plus souvent généreusement ensoleillées.
  3. Du 15 août au 15 septembre : à cette période, la neige comme les randonneurs ont disparu (pour la majorité). Aventurez-vous dans une ambiance plus calme sur les sentiers du Mont-Blanc.

Nous vous recommandons de consulter les périodes d’ouverture des refuges de montagne en amont, certain ferment plus tôt à cette époque en raison de la plus faible affluence.

À noter : Consultez les offices de tourisme locaux ainsi que le PGHM pour savoir quels sont les sentiers du Mont-Blanc enneigés.

3 – Quel matériel de randonnée emporter ?

Mont Blanc
Mont Blanc

Vous l’aurez sans doute compris, le plus difficile, c’est d’emporter seulement le strict nécessaire !

Afin de voyager avec un sac de randonnée léger, mais qui contienne tout ce dont vous aurez besoin.

Voici une check-list des indispensables à emporter :

  • un sac de 30 ou 40 litres (dans le cas d’un trek en bivouac, un sac plus volumineux est nécessaire, de 50 à 70 litres)
  • des chaussures de randonnée à tige haute, confortables et imperméables, dont la semelle adhère à tous les types de terrain
  • une première couche de vêtement respirante permettant d’évacuer la transpiration
  • une deuxième couche de vêtement isolante permettant de vous préserver de la chaleur
  • une troisième couche de vêtement protectrice vous évitant de subir le vent et les précipitations

4 – Est-ce que je pars seul ou avec un professionnel ?

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, car tout dépend essentiellement de l’expérience que vous souhaitez vivre.

En partant faire un trek seul, vous profiterez d’un intense sentiment de liberté, en évoluant à votre propre rythme, d’après l’itinéraire de votre choix.

En partant faire un trek avec un guide de montagne, vous vous déchargerez entièrement de la logistique (réservations des vols, des hébergements, planification des ravitaillements en nourriture…) et vous profitez du savoir-faire d’un expert qui connaît le massif du Mont Blanc et ses richesses sur le bout des doigts.

Une fois les réponses à ces 4 questions trouvées, il ne vous restera plus qu’à vous lancer, et à planifier votre Tour du Mont Blanc en solo, ou grâce à l’aide d’un professionnel !

Autres articles

Comment rester sûre de soi et avoir confiance en soi…

Irene

Meilleur Sport Cardio Pour Être En Forme et Brûler Des Graisses

Irene

5 Préjugés sur le Fitness et la Musculation

Irene

Pourquoi choisir une colonie de vacances moto cross pour votre enfant ?

administrateur

Découvrez la lampe frontale rechargeable Fenix HM65R-DT : un allié de choix pour vos sessions de trail running

administrateur

Je Veux Perdre du Ventre: Exercice Pour Avoir Un Ventre Plat

Irene