libredetout.fr
Image default
Maison

Vidéosurveillance : une étude vous explique comment éviter que vos caméras facilitent la vie des cambrioleurs

Une récente étude menée et publiée par l’université Queen Mary à Londres et la Chinese Academy of Science a révélé que les cambrioleurs pouvaient utiliser certains systèmes de surveillance pour faciliter leur travail. En scannant la puissance du signal émis par les appareils de surveillance, ils peuvent en déduire l’emploi du temps et les habitudes des occupants d’un logement. Alors, comment éviter ce genre de problème ?

L’importance d’un matériel de vidéosurveillance de bonne qualité

La plupart des caméras sont sensibles aux mouvements ou travaillent avec des détecteurs de mouvements sur le même écosystème domotique. Or, chaque appareil envoie un signal vers le cloud de son constructeur pour permettre à l’utilisateur de se servir de l’ensemble des fonctionnalités. Chaque mouvement dans la maison modifie l’intensité de ce signal. En le scannant, les cambrioleurs peuvent donc en déduire l’emploi du temps des occupants d’un logement.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas besoin d’être un grand hacker pour obtenir ces informations. Il est donc important de se tourner vers un constructeur de solution domotique qui offre des réseaux très sécurisés. Les solutions de vidéo surveillance sur ce site sont proposés par les meilleurs constructeurs dans le domaine. Un bon site d’achat est donc un premier pas indispensable vers une meilleure sécurisation de sa maison connectée.

Le simulateur de présence contre les tentatives de cambriolage

Cette étude pose de sérieux problèmes aux constructeurs de solutions domotiques, parce qu’elle révèle que la sécurité de leurs réseaux doit représenter le plus gros investissement de leur part. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Par ailleurs, même un constructeur irréprochable sur la question peut tout à fait faire des erreurs et une mise à jour qui provoquerait une faille.

Résultat, de plus en plus de particuliers se tournent vers la solution du simulateur de présence. C’est un autre gadget domotique qui permet de faire croire que l’on est chez soi, même quand on s’absente longuement. Les volets s’ouvrent et se ferment automatiquement chaque jour, les lumières s’allument et leurs couleurs varient. Même l’aspirateur passe tous les jours à différentes heures pour simuler des déplacements qui trompent les cambrioleurs.

Malgré les failles, les alarmes domotiques restent efficaces

Cette faille révélée par l’étude londonienne embarrasse les constructeurs, mais ne suffit évidemment pas à décrédibiliser toutes les solutions domotiques. D’ailleurs, l’étude elle-même reconnaît que les statistiques en matière de cambriolage dans les domiciles connectés sont bien meilleures qu’ailleurs.

Ainsi, les solutions domotiques restent efficaces contre les cambriolages. D’abord, parce qu’elles sont dissuasives. Ensuite, parce qu’une bonne alarme continue de protéger votre logement et de prévenir la police en cas d’effraction, malgré l’éventualité d’une légère faille dans son fonctionnement.